La recherche de l’architecte

La recherche de l’architecte

Si vous devez toucher à la structure du bâtiment, vous aurez besoin d’un permis d’urbanisme. Ce permis devra être rentré à la commune par un architecte agréé.

Il n’est pas facile de choisir son architecte…

Au départ, nous pensions prendre :

  • un ami architecte pour les ‘gros travaux’ et la construction de la nouvelle annexe
  • un ami architecte d’intérieur pour nous aider dans la conception des espaces
  • et un ami artisan pour les créations sur mesure

Architecte

Notre ami architecte nous a fait comprendre qu’il était préférable qu’une seule personne veille à gérer toute la rénovation. Il n’était que moyennement partant pour ne s’occuper que de l’ajout de l’annexe.

Nous avions également contacté, mon ami de toujours, Christophe, architecte d’intérieur.  Lui aussi préférait s’occuper de l’entièreté du dossier. Il a trouvé la maison pleine de potentiel avec un style qui lui parlait, nous l’avons engagé pour s’occuper du chantier.

Pourquoi avons-nous décidé de travailler avec un architecte d’intérieur plutôt que de tout faire nous-mêmes ?

Par manque de temps. Nous travaillons tous deux à temps plein et nous n’avons aucune envie d’en prendre pour 10 ans avec la rénovation de la maison.

Nous pensons que l’architecte d’intérieur va :

  • nous guider, nous orienter dans nos choix de matériaux, dans l’aménagement de l’espace et nous sortir ce petit truc, cette idée magique à laquelle nous n’aurions jamais pensé mais qui fera toute la différence
  • réussir à créer une harmonie entre deux époques, la maison datant des années 60
  • casser certains codes, certaines habitudes, sortir d’une conception traditionnelle, conféré une touche de modernité tout en restant classique
  • créer de l’intemporel, tant dans les matériaux que dans les couleurs, nous aimerions privilégier un style qui perdure.

Questions à l’architecte d’intérieur Christophe Ternest

Plus d’infos sur son site Ternest.be

La passage chez le notaire

Depuis notre dernier passage chez le notaire, il y a plus de 15 ans déjà, les choses ont énormément évoluer lors de l’acquisition d’un bien.
Point de vue paperasserie : tout s’est alourdi !

Le vendeur 

En région Bruxelloise, il doit fournir

avant le compromis :

Certificat PEB : ce certificat de Performance Énergétique du Bâtiment doit être établi par un professionnel agréé. Ce document est valable pendant 10 ans.  Il contient également des recommandations pour améliorer les performances énergétiques du bâtiment.
Attention, faites votre marché et demander plusieurs offres. Pour notre maison, les prix ont varié entre 350 € et 800 € !

Attestation de pollution des sols : ce document certifie que le sol du terrain ou de la maison concernée n’est pas pollué. C’est l’IBGE qui est chargé de la délivrance de cette attestation.

Destination urbanistique : ce document doit faire mention des permis en vigueur ou des certificats d’urbanisme relatifs au bien.
Le notaire du vendeur se charge de se procurer le document auprès de l’administration communale.

avant l’acte :

Contrôle de l’installation électrique : un professionnel agréé doit vérifier l’installation électrique et remettre un procès verbal.

Dossier d’intervention ultérieure (DIU) : est un ensemble de documents fournis par le vendeur concernant les travaux/entretiens/plans qui ont été effectués dans la maison. Concerne les travaux effectués après 2001.

L’acheteur

Doit pouvoir verser au moment de la signature du compromis de 5 à 10 % d’acompte. A convenir avec les notaires.

Payer les frais de notaire au moment de l’acte. Ceux-ci peuvent se calculer ici >>

 Il est bon de savoir qu’en région bruxelloise, si le prix du bien acheté est inférieur à 500 000 €, il y a un rabattement fiscal sur les 175 000 € premiers euros pour le premier bien immobilier.
Donc ± 22.500 € montant non négligeable !

notaire

Comment trouver la maison de ses rêves à Bruxelles ?

Trouver la maison de ses rêves à Bruxelles

Pendant quelques mois, nous nous sommes demandé si nous n’allions pas rénover notre ancienne maison. En tant que blogueuse culinaire, www.tomate-cerise.be, je rêvais d’une nouvelle belle et grande cuisine mais surtout une d’une cuisine super équipée. Quant à Monsieur, il rêvait d’une maison mieux connectée.

Nous nous renseignons donc sur les travaux à effectuer afin de satisfaire nos envies. Parallèlement, nous sommes attentifs au marché afin de voir s’il n‘était pas plus intéressant de déménager. Amoureux du quartier dans lequel nous vivons, nous partons donc régulièrement en vadrouille au hasard des rues afin de repérer une affiche ou une maison que nous n’aurions pas vues sur le web.

En parallèle, nous consultons très régulièrement 3 sites : Immoweb.be , Homelog.be et vlan.be ainsi que les sites des agences immobilières dont nous prenions note lors de nos balades.

Cela peut vite devenir le parcours du combattant la recherche d’un bien, sur Bruxelles, à un prix correct. Voyez le côté positif, découvrez des quartiers, des rues, des architectures inattendues,… 🙂

Nous avons évidemment parlé de notre envie de bouger à nos amis du quartier. C’est notre très bon ami Bernard qui nous a signalé qu’une maison proche de chez nous s’était libérée.

Deux jours plus tard, il m’appelle pour me dire que le propriétaire est sur place. Il me conseille de venir. Je me souviens que j’accompagnais mon fils cadet chez le dermatologue à Montgomery… 16h… l’heure des embouteillages pour retourner à Uccle.
Dans la salle d’attente, je sollicite Bernard et je me prends au jeu, il
m’envoie des photos, me communique le prix,… A la fin de la consultation, on file sur place et in-extremis on attrape le propriétaire qui accepte de nous faire une visite. De là tout s’est enchaîné, revisite le dimanche avec Monsieur et un voisin/ami architecte, offre de prix, négociation,… période pas facile. Quel stress!

Ainsi, il a fallu très vite se rendre à la commune, au service urbanisme, afin de comparer les plans de la maison et ceux de la commune.
Il est également intéressant de prendre des renseignements si vous désirez agrandir. La maison que nous convoitons est construite sur 9 mètres, mais la zone constructible est de 12 mètres, donc la construction d’une annexe est possible.

C’est seulement 2 mois et demi plus tard que nous avons signé le compromis chez notre notaire.

Soulagement, nous allons pouvoir commencer à nous projeter dans les travaux mais aussi vendre notre maison…

Vendre un bien mobilier à Bruxelles

Nous avions fait appel à l’agence Haussmann Properties pour la mise en vente de notre maison. Nous attendions la signature du compromis pour concrétiser les choses.

Et là, tout s’est également enchainé à une vitesse incroyable. Je rencontre Chado, un voisin, lui raconte que nous avons fait offre et que nous allons peut-être déménager. Il en parle à un autre voisin qui montre rapidement de l’intérêt pour notre maison. Il la visite, nous envoie un expert et nous signons la promesse d’achat et de vente dans la semaine !

Cela peut paraître étrange, mais je suis très heureuse de savoir qu’une jolie famille avec deux adorables enfants vont prendre place dans les murs que nous quittons.